La culpabilité.

Il y a presque plus d’un an, avec l’amoureux nous avions choisi de faire un enfant.
Nous avons eu de la chance, je suis tombée très vite enceinte. Pendant 9 mois j’ai porté ce petit chat.
Déjà pendant la grossesse je me sentais différente des autres mères. Je ne me faisais pas à ce corps différent. J’ai eu très vite un gros ventre. Je ne réalisais pas qu’un bébé était en train de grandir à l’intérieur.
Je n’avais pas envie de parler à mon ventre – et d’ailleurs je ne l’ai quasiment jamais fais – et je n’aimais pas que d’autres le fassent. Ça me mettais clairement mal à l’aise.

Et puis le Minimoyz est né. Il était réel, je pouvais lui parler. Et pourtant je me sens toujours différente des autres. J’ai parfois l’impression de l’aimer mal.
Quand je vais travailler, ou en cours, il ne me manque pas vraiment. Je suis contente de le retrouver le soir, d’aller le chercher chez la nounou et de passer du tps avec lui. Mais durant la journée il ne me manque pas.
La séparation n’a pas été – trop – dure. Je suis peut être égoïste mais j’étais ravie de reprendre les cours, de commencer cette nouvelle vie.
Et puis le Minimoyz va partout avec nous. On le sort en soirée, on est partis en vacances à même pas 15 jours … Il voit des tonnes de gens différents tout le temps, se promène partout ! Et je sors avec mes copines, laissant mon petit garçon à son papa 🙂
Et je n’avais pas repéré son torticolis du nourrisson, c’est la nounou qui me l’a dis !

Je me sens parfois une vilaine mère. Quand je vois comment mes copines, les autres, fonctionnent, je me sens coupable.
J’ai l’impression de ne pas aimer assez mon fils.

Pourtant c’est loin d’être le cas. Quand je le récupère les lundis, jeudis et vendredis, c’est le top! On profite de notre heure rien qu’à deux. Même s’il est encore tout petit, il est déjà très éveillé! On fait parfois des balades, on fait des câlins, des sourires, des bulles. On passe du temps, pour se connaître.
Et puis la nuit, je m’inquiète pour sa respiration.
Et même si je suis ravie de mon taff, parfois je pense à lui. Je l’ai avec moi, trois photos sont sur mon bureau!

IMG_1790.JPG
Je sais que ses journées se passent bien parce que j’ai une grande confiance en la nounou que l’on a choisi. Je sais que mon Minimoyz sera bien entouré avec elle et qu’il grandira correctement.

Alors oui, les copines enceintes et jeunes mamans qui se multiplient (j’en ai 8 aujourd’hui, dont 7 ont accouche en 2014!), les mamans de Twitter me font parfois culpabiliser, me font parfois douter de mon rôle de mère. Mais je sais au fond de moi, que ce petit chat est trop important pour moi et que je l’aime d’amour ! 💕

Publicités